Lectures en diagonale
Bienvenue,

Inscrivez vous pour poster des commentaires ou de nouvelles lectures.

C'était aujourd'hui

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Jeu 17 Juil - 15:23

17 juillet 1918 : Assassinat de Nicolas II et de sa famille.

L’assassinat de la famille Romanov a eu lieu à Ekaterinbourg le 17 juillet 1918, sur les ordres de Lénine. Les tirs ont lieu à bout portant. Nicolas II meurt sur le coup. Les bourreaux tirent jusqu’à ce que toutes les victimes tombent. Le tsarévitch rampe vers la porte, un Commissaire bolchevik lui défonce le crâne à coups de baïonnettes. Les dernières survivantes (Anastasia, Tatiana, Olga, et Maria dont les diamants cousus dans leurs vêtements leur ont servi un temps de gilet pare-balle) sont exécutées tout aussi sauvagement. Les corps sont placés dans des draps, conduits en camion dans une fondrière à quelques kilomètres de là, brûlés à la chaux vive et au vitriol.
De juin 1918 à janvier 1919, 18 membres de la dynastie des Romanov sont assassinés.

Le 15 août 2000, l’Église orthodoxe russe annonce la canonisation des Romanov pour « son humilité, sa patience et sa douceur ». Le 1er octobre 2008, la Cour suprême de la Fédération de Russie poursuit la campagne de réhabilitation et estime que Nicolas II et sa famille ont été victimes de la répression politique.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Assassinat_de_la_famille_imp%C3%A9riale_russe
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Lun 21 Juil - 0:22

21 juillet 1969 : l'Homme pose le pied sur la Lune.

Neil Alden Armstrong est le premier homme à avoir posé le pied sur la Lune le 21 juillet 1969, durant la mission Apollo 11.
Le 7 août 2012, Neil Armstrong est opéré du cœur. Le 25 du même mois, à la suite de complications cardiovasculaires dues à cette opération, il meurt à l'âge de 82 ans à Cincinnati, dans l'Ohio

avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Mar 22 Juil - 2:34

22 juillet 1969 : Le général Franco désigne le prince Juan Carlos comme son successeur à la tête de l'Espagne.

En 1969, c'est devant les Cortes Generales (le Sénat et le Congrès des députés) que Franco désigne officiellement le prince Juan Carlos de Bourbon, infant d'Espagne pour lui succéder à sa mort, en tant que roi d'Espagne.
Au début des années 1970, malade, Franco se résout à nommer un président du gouvernement. Il choisit son bras droit, l'amiral Luis Carrero Blanco, mais celui-ci est tué dans un attentat de l'organisation basque ETA le 20 décembre 1973 à Madrid.
De plus en plus affecté par la maladie, Francisco Franco expire le 20 novembre 1975. Le 22 novembre 1975 Juan Carlos sera proclamé roi d'Espagne.
Felipe VI devient roi le lendemain de l'abdication de son père, le 19 juin 2014.


Francisco Franco

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_souverains_d%27Espagne
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Mar 22 Juil - 17:20

23 juillet 1892 : Tafari Makonnen né en Ethiopie.

Empereur d'Éthiopie de 1930 à 1936 et de 1941 à 1974. Il règne sous le nom de Haïlé Sélassié Ier.
La plupart des rastas le considèrent comme le « dirigeant légitime de la Terre » et le Messie, en raison de son ascendance qui, selon la tradition éthiopienne de la dynastie dite « salomonide », remonterait aux rois Salomon et David par la reine de Saba.
Haïlé Sélassié, chrétien orthodoxe pratiquant, n'a pas reconnu les croyances rastafari. Il souhaitait convertir les Rastafariens au christianisme tewahedo éthiopien.



La chanson War de Bob Marley, sur l'album Rastaman Vibration, s'inspire du discours prononcé par Haïlé Sélassié devant l'Assemblée générale des Nations Unies, le 4 octobre 1963.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hail%C3%A9_S%C3%A9lassi%C3%A9_Ier
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Sam 2 Aoû - 16:57

2 août 1589 :

Henri de Bourbon monte sur le trône de France sous le nom d'Henri IV. C'est le premier Roi de la branche capétienne des Bourbons.
Un des rois de France qui restera dans l'Histoire par bien des aspects...Voir dans la légende...

avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Ven 8 Aoû - 17:13

08 août 1793
Lyon se révolte contre la Convention montagnarde.


A Lyon, le maire montagnard Chalier despote sanguinaire avait été renversé dès le 28 mai. Il sera emprisonné puis guillotiné le 17 juillet. Envoyé en mission à Lyon, Lindet aura pour réponse que :" Lyon ne reconnaîtrait l'autorité de la Convention que lorsque celle-ci serait entière et aurait rapporté son décret du 2 juin qui mettait en arrestation une partie de ses membres ".


http://fr.wikipedia.org/wiki/Convention_montagnarde
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Mer 24 Sep - 9:53

24 septembre 1715 : Dom Pérignon expire à l'Abbaye Saint-Pierre d'Hautvillers (région Champagne).

Dom Pérignon a, le premier, découvert le moyen de faire mousser le vin de Champagne en bouteille. À l'époque, les bouteilles étaient bouchées avec des chevilles de bois garnies d'étoupe imbibée d'huile. À la recherche d'un procédé plus propre et plus esthétique, dom Pérignon aurait eu l'idée de couler de la cire d'abeille dans le goulot des bouteilles, leur assurant ainsi une parfaite herméticité ; mais au bout de quelques semaines, la plupart des bouteilles auraient explosé, incapables de résister à la pression. En fait la cire retient le gaz carbonique dans la bouteille, produit par la fermentation de l'acide malique en acide lactique plus carbonique. Un heureux hasard aurait ainsi permis à dom Pérignon de découvrir la fermentation en bouteille. La « méthode champenoise » ou, plus simplement le champagne, serait ainsi née.

Le moine aurait aussi inventé le bouchon de liège pour remplacer l'archaïque broquelet de bois maintenu au goulot par une ficelle de chanvre, puis la flûte à champagne.

Que dom Pérignon soit ou non à l'origine du champagne importe au fond assez peu. Sans doute le processus d'élaboration du vin fut-il une œuvre collective et de longue haleine, où il a pu jouer un rôle majeur. Au début du XVIIIe siècle, le champagne tel que nous le connaissons aujourd'hui fait en tout cas le bonheur des tables aristocratiques et royales, les seules à pouvoir s'offrir le précieux breuvage.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Dom_P%C3%A9rignon
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Lun 6 Oct - 23:26

7 octobre 1571
Bataille de Lépante


La bataille de Lépante est l'une des plus grandes batailles navales de l'histoire. Elle s'est déroulée le 7 octobre 1571 dans le golfe de Patras en Grèce, à proximité de Naupacte — appelée alors Lépante. La puissante marine ottomane y affrontait une flotte chrétienne comprenant des escadres vénitiennes et espagnoles renforcées de galères génoises, pontificales, maltaises et savoyardes, le tout réuni sous le nom de Sainte Ligue à l'initiative du pape Pie V. La bataille se conclut par un désastre pour les Turcs qui y perdirent la plus grande partie de leurs vaisseaux et près de 30 000 hommes. L'événement eut un retentissement considérable en Europe car, plus encore que la défaite des janissaires lors du Grand Siège de Malte de 1565, il sonnait comme un coup d'arrêt porté à l'expansionnisme ottoman.
Certains historiens estiment qu'il s'agit de la bataille navale la plus importante par ses conséquences depuis celle d'Actium, qui marqua la fin des guerres civiles romaines.

La tradition catholique attribue la victoire à la Vierge Marie : le pape Pie V avait demandé un rosaire universel pour obtenir la victoire. Il en eut surnaturellement connaissance avant que la nouvelle ne fut parvenue à Rome. L'anniversaire de la bataille fut inscrit sous le nom de Notre-Dame du Rosaire dans le calendrier liturgique romain.


La bataille de Lépante - Yogesh Brahmbhatt

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_L%C3%A9pante
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Mer 8 Oct - 1:15

8 octobre 1967
Arrestation d'Ernesto Guevara


Les forces spéciales boliviennes apprennent par un informateur le lieu du campement de la guérilla. Le 8 octobre 1967, le campement est encerclé dans le ravin de Quebrada del Yuro. Il se rend après avoir été blessé aux jambes et que la culasse de son fusil a été détruite par une balle. Selon les soldats boliviens présents, il aurait crié : « Ne tirez pas, je suis Che Guevara et j'ai plus de valeur pour vous vivant que mort »
Il est fussillé le 9 octobre 1967...


http://fr.wikipedia.org/wiki/Che_Guevara
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Castor le Jeu 9 Oct - 1:19

9 octobre 1981 : Abolition de la peine de mort en France

Le 9 octobre 1981, la loi est promulguée. La France est l'un des derniers pays d'Europe occidentale à abolir la peine de mort. Le dernier condamné à être décapité est Hamida Djandoubi, le 10 septembre 1977.
De 1984 à 1995, 27 propositions de loi visant à rétablir la peine de mort sont déposées au Parlement.
En 2002, a été adopté le protocole n° 13 de la convention européenne des droits de l'Homme, qui interdit la peine de mort en toutes circonstances, même en temps de guerre. La France l'a ratifié en 2007.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Peine_de_mort_en_France
avatar
Castor
Admin
Admin

Messages : 206
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://e-led.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Jeu 16 Oct - 14:59

16 octobre 1793 – L’odieux calvaire de la Reine


Le 16 Octobre 1793, la Reine Marie Antoinette s’avance sur l’échafaud, devant une foule muette et stupéfaite. La merveilleuse et magnifique Reine de France, l’Autrichienne, n’était plus que l’ombre d’elle-même : ses cheveux devenus prématurément blancs encadraient un visage creusé par les souffrances physiques et les ravages moraux. Son mari avait été exécuté depuis quelques mois, ses amies telles que Mme de Lamballe avaient été massacrées et mutilées sous ses yeux et, pire que tout pour une mère, son fils était séquestré dans la Tour du Temple où il subissait d’odieux sévices…

Marie Antoinette fut enfermée dans la Prison du Temple du 13 Août 1792 jusqu’au 5 Août 1793, date où elle fut transférée dans la Prison de la Conciergerie en attente de son procès. Celui-ci débuta le 14 Octobre 1793, où la Reine resplendira de grâce et de dignité. Face au fiel et aux diffamations de ses accusateurs, la Reine répondit avec dignité, vertu immuable des Reines de France.

Ce procès odieusement expéditif et arbitraire, devint rapidement un ramassis d’insultes gratuites et d’accusations sans fondements ! On accusa la Reine d’avoir été « le fléau et la sangsue du peuple de France », d’avoir donné des millions et de multiples renseignements à l’ennemi et surtout, d’avoir dilapidé l’argent des français dans diverses frasques, et de multiples autres accusations, dont la plupart avaient été inventé de toutes pièces !

Aucune preuve, des témoins que la Reine (et son entourage) affirme ne pas connaître, des affirmations grotesques qui ne résisteraient pas à la défense d’un avocat d’aujourd’hui…. Affabulations et calomnies, inventions et rumeurs, tout est bon pour faire condamner la Reine. Edmond de Goncourt, dans son Histoire de Marie Antoinette, expliqua que « La Reine fut admirable de patience et de sang-froid : elle força sa dignité à l’humilité , elle défendit l’indignation à sa fermeté ; elle répondit à la calomnie par une syllabe de dénégation, à l’absurde par le silence, au monstrueux par le sublime »

Hébert, l’un des principaux protagonistes du procès, écrivait : « Je suppose qu’elle ne fût pas coupable de tous ces crimes : n’a-t-elle pas été Reine ? Ce crime là suffit pour la raccourcir… Car qu’Est-ce qu’un Roi ou une Reine ? N’est-ce pas ce qu’il y a au monde de plus vil, de plus scélérat.[...] Les Rois et leur race sont nés pour nous nuire : en naissant, ils sont destinés au crime, comme une plante à nous empoisonner… » Et cette république qui prône la fraternité, l’anti-racisme et l’égalité….

Le calvaire de la Reine Marie Antoinette commença à 5 heures, dans le froid d’un frêle matin d’automne. La Reine s’était préparée à la mort : elle avait elle-même coupé les cheveux, rédigé son testament et changé de vêtements. Le bourreau Samson vient la chercher, mène la charrette dans tout Paris : les cris et les quolibets rythment cette marche vers l’issue fatale qui se dessine sur la Place où avait péri son époux. Vers midi, le 16 Octobre 1793, la Reine Marie Antoinette s’avança vers la guillotine, innocente et calme…

Edmond de Goncourt écrira :

La mort de Marie-Antoinette a calomnié la France.
La mort de Marie-Antoinette a déshonoré la Révolution.
Mais il en est de pareils crimes comme de certaines gloires : celles-ci n’ennoblissent, ceux-là ne compromettent pas seulement une génération et une patrie. Gloires et crimes dépassent leur temps et leur théâtre.

L’humanité tout entière, associée à elle-même dans la durée et dans l’espace, en revendique le bénéfice ou en porte le deuil ; et il arrive que la mort d’une femme désole cette âme universelle et cette justice solidaire des siècles et des peuples : la conscience humaine; il arrive que le remords d’une nation profite aux natifs, et que l’horreur d’un jour est la leçon de l’avenir.
Oui, ce jour, dont la postérité ne se consolera pas, demeurera dans la mémoire des hommes l’immortel exemple de la Terreur.

Le 16 octobre 1793 apprendra ce que les jeux d’une révolution font d’un peuple, hier les amours du monde. Il apprendra comment, en un moment, une cité, un empire, deviennent semblables à cet ami de saint Augustin, entraîné aux combats du cirque, tout à coup goûtant leur fureur et jouissant do leur barbarie.

Le l6 octobre 1793 parlera aux philosophies humaines. Il s’élèvera contre les coeurs trop jeunes, contre les esprits trop généreux, contre l’armée de ces Coudorcets qui meurent sans vouloir renier l’orgueil de leurs illusions. Il avertira les systèmes de leur vanité, les rêves de leur lendemain. Il montrera le fait à l’idée, les passions aux doctrines, à Salente le bois des Furies, aux utopies l’homme.

Ce jour enfin rappellera l’Histoire à la modestie de ses devoirs. Il lui conseillera un ton plus prudent, une raison plus humble. Il lui enseignera qu’il ne lui appartient point de flatter l’humanité, de la tenter, d’exaspérer ses présomptions, de solliciter ses impatiences, et de l’appeler, en l’enivrant de mots, aux aventures d’un progrès continu et d’une perfectibilité indéfinie.


http://www.lysardent.fr/2012/10/16/16-octobre-1793-lodieux-calvaire-de-la-reine/
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Mar 28 Oct - 13:49

28 octobre 1791

Olympe de Gouges présente la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne devant l'Assemblée Nationale.
Elle sera guillotinée le 3 novembre 1793...


Pastel d’Alexandre Kucharski.


http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_des_droits_de_la_femme_et_de_la_citoyenne
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Mer 29 Oct - 16:15

29 octobre 1932 : mise à l'eau du "Normandie"

Le plus grand paquebot du monde (312 m) sort des chantiers navals du Havre. Fleuron de la compagnie générale transatlantique, il peut recevoir 1972 passagers. Réquisitionné par les Etats-Unis pendant la guerre le Normandie finira sa vie à New-York en 1942, ravagé par un incendie.


http://lesalonbeige.blogs.com
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Sam 1 Nov - 17:09

01 novembre 1700 :

Mort du roi Charles II d'Espagne, dernier roi d'Espagne de la Maison de Habsbourg. Selon le testament du roi défunt, son petit-neveu Philippe de France, duc d'Anjou, (petit-fils de Louis XIV et de Marie-Thérèse d'Espagne ), lui succède et devient le premier roi Bourbon d'Espagne sous le nom de Philippe V Il se trouve confronté à la candidature de l'archiduc Charles d'Autriche, autre neveu du souverain défunt, fils cadet de l'empereur et membre de la branche Autrichienne de la Maison de Habsbourg. La guerre de Succession d'Espagne durera 13 ans.
Au congrès d'Utrecht en 1712, Philippe V conserve le trône d'Espagne, toutefois il doit renoncer, pour lui et pour sa descendance, au trône de France même dans le cas où les autres princes de sang français disparaîtraient.



Philippe de France proclamé roi d'Espagne
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Dim 16 Nov - 15:08

16 novembre 1793.

L'infâme Carrier fait noyer 90 prêtres réfractaires dans la Loire.

Dans la nuit du 17 novembre, un groupe de révolutionnaires commandés par l’adjudant-général Guillaume Lamberty et Fouquet viennent établir un corps de garde à la Sécherie, dans l’auberge de la femme Pichot, celle-ci dans son témoignage " les vit amener une sapine ou chaland dans lequel des charpentiers faisaient des ouvertures, sans connaître leur usage, suivant le rapport qui fut fait par eux ; que cela lui fit croire que c’était pour noyer les prêtres, qui le furent effectivement"

Le 17 novembre, Carrier rend compte à la Convention nationale de l’opération en termes voilés :

"Un évènement d’un genre nouveau semble avoir voulu diminuer le nombre des prêtres ; 90 de ceux que nous désignons sous le nom de réfractaires, étaient renfermés dans un bateau sur la Loire. J’apprends à l’instant, et la nouvelle en est très-sûre, qu’ils ont tous péri dans la rivière"


http://fr.wikipedia.org/wiki/Noyades_de_Nantes
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Jeu 20 Nov - 15:30

20 novembre 1975




Francisco Franco expire le 20 novembre 1975 à 5 h 20 du matin, 39 ans jour pour jour après Primo de Rivera.
Trois chefs d'État assistent à ses obsèques : le prince Rainier III de Monaco, le roi Hussein de Jordanie et le président chilien Augusto Pinochet.
Officiellement rétablie en 1947, la monarchie retrouve un roi après sa mort en la personne de Juan Carlos Ier, petit-fils d'Alphonse XIII.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Francisco_Franco
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Jeu 21 Mai - 15:39

21 Mai 2013 :Dominique Venner se suicide devant l'Autel de ND de Paris



Je suis sain de corps et d’esprit, et suis comblé d’amour par ma femme et mes enfants. J’aime la vie et n’attend rien au-delà, sinon la perpétuation de ma race et de mon esprit. Pourtant, au soir de cette vie, devant des périls immenses pour ma patrie française et européenne, je me sens le devoir d’agir tant que j’en ai encore la force. Je crois nécessaire de me sacrifier pour rompre la léthargie qui nous accable. J’offre ce qui me reste de vie dans une intention de protestation et de fondation. Je choisis un lieu hautement symbolique, la cathédrale Notre-Dame de Paris que je respecte et admire, elle qui fut édifiée par le génie de mes aïeux sur des lieux de cultes plus anciens, rappelant nos origines immémoriales.

Alors que tant d’hommes se font les esclaves de leur vie, mon geste incarne une éthique de la volonté. Je me donne la mort afin de réveiller les consciences assoupies. Je m’insurge contre la fatalité. Je m’insurge contre les poisons de l’âme et contre les désirs individuels envahissants qui détruisent nos ancrages identitaires et notamment la famille, socle intime de notre civilisation multimillénaire. Alors que je défends l’identité de tous les peuples chez eux, je m’insurge aussi contre le crime visant au remplacement de nos populations.

Le discours dominant ne pouvant sortir de ses ambiguïtés toxiques, il appartient aux Européens d’en tirer les conséquences. À défaut de posséder une religion identitaire à laquelle nous amarrer, nous avons en partage depuis Homère une mémoire propre, dépôt de toutes les valeurs sur lesquelles refonder notre future renaissance en rupture avec la métaphysique de l’illimité, source néfaste de toutes les dérives modernes.

Je demande pardon par avance à tous ceux que ma mort fera souffrir, et d’abord à ma femme, à mes enfants et petits-enfants, ainsi qu’à mes amis et fidèles. Mais, une fois estompé le choc de la douleur, je ne doute pas que les uns et les autres comprendront le sens de mon geste et transcenderont leur peine en fierté. Je souhaite que ceux-là se concertent pour durer. Ils trouveront dans mes écrits récents la préfiguration et l’explication de mon geste.


avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Arriaga le Lun 10 Aoû - 16:32

10 août 1792 : naissance de la République dans un massacre


Depuis la fuite de Varennes, le roi Louis XVI et sa famille sont assignés à résidence au palais des Tuileries (aujourd’hui disparu), à l’ouest du Louvre.
La tension est vive et, excités par Danton, une foule de sans-culottes se masse aux abords du palais.

La résidence royale est défendue par 900 gardes suisses et quelques centaines de gardes nationaux.
Louis XVI les passe en revue. Selon l’usage, les Suisses et les gardes nationaux crient : « Vive le roi ! ». Mais les artilleurs et le bataillon de la Croix-Rouge crient de leur côté : « Vive la Nation ! ». Situation confuse.
Le roi gagne là-dessus une terrasse et observe la foule des Parisiens massés. Ceux-ci l’insultent : «À bas le veto ! À bas le gros cochon !».
Apeurés, le roi, la reine et le dauphin traversent le jardin des Tuileries et vont chercher refuge au sein de l’Assemblée.
Devant le palais, l’émeute enfle. Une porte est malencontreusement ouverte. Un flot de sans-culottes s’y engouffre. Les gardes suisses ouvrent le feu et provoquent un reflux éperdu vers le Carrousel.
Les émeutiers évacuent la place. Ils semblent près d’abandonner la partie.

Mais vers dix heures, un groupe de volontaires marseillais parvient à s’introduire à l’intérieur des Tuileries. Le combat reprend de plus belle.
Le roi griffonne un billet ordonnant aux Suisses de déposer à l’instant les armes et de se retirer dans leurs casernes. Grave erreur du trop bon Louis XVI.


Obéissants, les gardes se replient vers la place Louis XV (l’actuelle place de la Concorde).

Mais ils sont bientôt encerclés, capturés, conduits à l’Hôtel de Ville puis massacrés. Mêlées à la foule, les poissardes des halles se livrent à de honteuses mutilations sur les cadavres.
Les émeutiers envahissent maintenant les Tuileries et lynchent pêle-mêle gardes, serviteurs et fidèles avant de piller le palais.
Six cents Suisses ainsi que deux cents aristocrates et gens de maison perdent la vie en ce jour du 10 août.
L’Assemblée législative, enhardie par le succès de l’émeute, prononce la « suspension » du roi. Elle convoque par ailleurs une Convention nationale en vue de prendre toutes mesures « pour assurer la souveraineté du peuple et le règne de la liberté et de l’égalité », et instaure pour la première fois le suffrage universel (masculin). Après une nuit de fortune, la famille royale est emmenée au donjon du Temple pour y être emprisonnée.
La période appelée « la Terreur » allait commencer.
Fin d’un régime millénaire qui avait construit la France mais était certes affaibli de l’intérieur.
Naissance de la République.

http://thibautdechassey.com/10-aout-1792-naissance-de-la-republique-dans-un-massacre-2/
avatar
Arriaga
Nouveau
Nouveau

Messages : 19
Date d'inscription : 23/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum