Lectures en diagonale
Bienvenue,

Inscrivez vous pour poster des commentaires ou de nouvelles lectures.

C'était aujourd'hui

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Mer 30 Oct - 16:20

30 octobre 1938 :

Orson Welles adapte le roman de science-fiction de H.G Wells "la guerre des mondes" à la radio. Son émission présente régulièrement des romans (Jules Verne, Stevenson etc..) comme toujours il est précisé en début de programme qu'il s'agit de fiction.
L'émission en question, qui raconte l'invasion de la terre par les martiens, est diffusé en fin de journée sur CBS. Wells y joue plusieurs personnages à la fois, dont un faux envoyé spécial qui s'écrit: "I guess that it...That's the thing...Terrific...." La plupart des auditeurs prennent l'émission en cours et sont effrayés. Plusieurs milliers de personnes s'enfuient de chez elles croyant à une réelle invasion martienne sur le New-Jersey. Orson Welles s'excusera devant toute l'Amérique quelques jours plus tard.

avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Jeu 31 Oct - 14:10

31 octobre 1944


"Arrestation du docteur Marcel Petiot, il sera guillotiné le 25 mai 1946 à Paris. Il était accusé de meurtres, après la découverte à son domicile parisien des restes de vingt-sept personnes. Lors de fouilles, la police découvrira une cave complètement aménagée, des doubles portes, une chambre à gaz dont la porte était équipée d'un judas pour regarder l'agonie de ses victimes, ainsi qu'un puits rempli de chaux vive.
À partir de 1943, il proposait à des personnes menacées de poursuites par la Gestapo de les faire passer clandestinement en Argentine. Ces personnes sont invitées à se présenter de nuit chez lui, munies d'une valise contenant bijoux, numéraires, argenterie… Sous le nom de « docteur Eugène », il organise ainsi un réseau et recrute des rabatteurs : un coiffeur, Raoul Fourrier, et un artiste de music-hall, Edmond Pintard. Les prétendants au voyage disparaîtront mystérieusement, et aucun d'eux n'atteindra l'Amérique du Sud...

Jugé du 18 mars au 4 avril 1946 pour vingt-sept assassinats, il en revendique soixante-trois lors de son procès. Il se défend en proclamant qu'il s'agit de cadavres de collaborateurs et d'Allemands et proclamera jusqu'au bout avoir tué « pour la France ». Toutefois, il reste incapable d'expliquer comment un pyjama d'enfant s'est retrouvé dans les affaires dérobées à ses victimes, ni comment des innocents attestés faisaient partie des corps retrouvés.

Malgré une plaidoirie longue de six heures de son avocat, maître René Floriot, Petiot est condamné à mort. Le 25 mai 1946, il est guillotiné à la prison de la Santé à Paris, des œuvres du bourreau Jules-Henri Desfourneaux. À l'avocat général qui vient de le réveiller pour l'exécution, Petiot rétorque  : « Tu me fais chier. » Puis, plus tard, devant la guillotine, il dit  : « Ça ne va pas être beau ». Au magistrat qui lui demande, au moment d'aller au supplice, s'il a quelque chose à déclarer, il répond  : « Je suis un voyageur qui emporte ses bagages. » D'après les témoins, il meurt un sourire aux lèvres..."

(wiki)
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Ven 1 Nov - 11:58

1 novembre 1179 :

Sacre de Philippe Auguste.


"....Pour conduire cette lutte contre l'État anglo-normand, il se trouva un très grand prince, le plus grand que la tige capétienne eût donné depuis Hugues Capet. Philippe Auguste, devenu roi avant l'âge d'homme, car il était né tard du second mariage de Louis VII, fut d'une étonnante précocité. Chez lui, tout était volonté, calcul, bon sens et modération. En face de ces deux fous furieux, Richard Cœur de Lion et Jean sans Terre, fils d'Éléonore et d'Henri Plantagenet, Philippe Auguste représente le réalisme, la patience, l'esprit d'opportunité.

Qu'il allât à la croisade, c'était parce qu'il était convenable d'y aller. Il rentrait au plus vite dans son royaume qui l'intéressait bien davantage, laissant les autres courir les aventures, profitant, pour avancer ses affaires, de l'absence et de la captivité de Richard Cœur de Lion. Chez Philippe Auguste, il y a déjà des traits de Louis XI. Ce fut, en somme, un règne de savante politique et de bonne administration...."

Jacques Bainville

avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Sam 2 Nov - 15:57

02 novembre 1917 :

la Déclaration Balfour

"Le 2 novembre 1917, en pleine guerre, le ministre britannique des Affaires étrangères, Lord Balfour, publie une lettre ouverte au baron de Rothschild, vice-président du comité des députés juifs, lequel prône un retour des juifs en Palestine, terre appartenant au sultan d'Istanbul, où il indique que son gouvernement est disposé à créer en Palestine un « foyer national juif ». Il cherche de cette façon à obtenir le soutien des juifs américains, a priori plus favorables aux Puissances centrales qu'à une alliance où figure la Russie au lourd passé antisémite. Sa déclaration va légitimer 30 ans plus tard la création de l'État d'Israël."


Arthur James Balfour

Lord Balfur a écrit:

« Cher Lord Rothschild,

J'ai le plaisir de vous adresser, au nom du gouvernement de Sa Majesté, la déclaration ci-dessous de sympathie à l'adresse des aspirations sionistes, déclaration soumise au cabinet et approuvée par lui.

Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l'établissement en Palestine d'un foyer national pour le peuple juif, et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui puisse porter atteinte ni aux droits civiques et religieux des collectivités non juives existant en Palestine, ni aux droits et au statut politique dont les Juifs jouissent dans tout autre pays.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste.

Arthur James Balfour »

PS : Ne pas confondre avec la déclaration Balfour de 1926 qui est un document issu d'une conférence impériale britannique présidée par Arthur Balfour. Elle reconnaît l'autonomie des dominions britanniques - le Canada, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud, l'État libre d'Irlande et Terre-Neuve - vis-à-vis du Royaume-Uni.

http://www.lesalonbeige.blogs.com/
http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_Balfour_de_1917
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Dim 3 Nov - 16:38

3 novembre 1867

Bataille de Mentana


"Les 7000 volontaires garibaldiens, les chemises rouges, tentent de pénétrer à Rome et d'en chasser le pape Pie IX. Le roi d'Italie attendra la défaite de la France face à la Prusse pour se saisir de la ville de Rome et en faire sa capitale .
La colonne est écrasée à Mentana par les soldats pontificaux qui bénéficient du soutien d'un contingent français commandé par le général de Failly, aide de camp de l'empereur Napoléon III. Pour les militaires français, c'est un franc succès. «Les chassepots ont fait merveille», dit-on à l'état-major à propos des nouveaux fusils sur lesquels on avait quelques inquiétudes. La formule scandalise l'opinion libérale furieuse de voir la France défendre l'Eglise.
Les Français ne poursuivent pas Garibaldi, personnage populaire dans le monde entier. Le rebelle est arrêté près de Florence par les carabiniers italiens. Il est libéré trois semaines plus tard sur la promesse de ne plus quitter son île de Caprera...promesse qu'il ne respectera évidemment pas.
L'empereur avait jusque là soutenu la cause des nationalistes italiens. Tiraillé entre ses sympathies nationalistes et ses engagements envers la papauté et les catholiques français, il combat désormais ses anciens amis."


http://www.lesalonbeige.blogs.com/
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Lun 4 Nov - 12:59

04 novembre 1956 :

L'armée soviétique intervient à Budapest pour mettre fin à l'insurrection.

"Les troupes soviétiques entrent dans la capitale hongroise afin de mettre un terme à l’insurrection, qui sévit depuis le 23 octobre. Moscou n’a pas supporté le comportement du chef du gouvernement Imre Nagy formé un gouvernement de coalition quelques jours plus tôt. Les négociations sont interrompues tandis que János Kádár met en place un gouvernement d’opposition, soutenu par l’URSS. Le feu est ouvert et, malgré leur résistance, les insurgés ne peuvent tenir tête aux quelques 2000 chars soviétiques. Ils sont totalement écrasés. Plus de 25 000 d’entre eux périssent à Budapest, tandis qu’une dizaine de milliers d’autres sont déportés. La lutte se poursuivra toutefois en province, durant près de deux semaines. Quant à Imre Nagy, il sera arrêté et conduit en Roumanie, avant d’être exécuté en 1958."


http://www.lesalonbeige.blogs.com/
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Mer 6 Nov - 17:15


6 novembre 1917 :

La « Révolution d’octobre »

"Dans la nuit du 6 au 7 novembre 1917, les bolcheviques s’emparent des principaux centres de décision de la capitale russe, Petrograd (anciennement Saint-Pétersbourg).
Dans la terminologie bolchevique (on dira plus tard communiste), ce coup de force sans véritable soutien populaire est baptisé « Révolution d’Octobre » car il s’est déroulé dans la nuit du 25 au 26 octobre selon le calendrier julien en vigueur dans l’ancienne Russie jusqu’au 14 février 1918.

«Jamais une échauffourée de si petite envergure (une dizaine de victimes, d’après les historiens soviétiques) n’a eu des conséquences aussi prodigieuses, et une fois de plus, le sort de la capitale décida de celui du pays tout entier», écrit Léon Poliakov.

Avec seulement quelques milliers d’activistes et une préparation au grand jour, les communistes – farouchement déterminés – arrivent à prendre le pouvoir dans un empire de 130 millions de personnes."


http://www.contre-info.com/cetait-un-6-novembre
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Jeu 7 Nov - 18:27

7 novembre 1787


"L’édit de Versailles est un édit de tolérance signé par Louis XVI le 7 novembre 1787 et enregistré au parlement le 29 janvier 1788, qui permit aux personnes non catholiques de bénéficier de l'état civil sans devoir se convertir au catholicisme.

L’Édit de Versailles, communément connu sous le nom d’« édit de tolérance », donnait aux non-catholiques de France le droit de pratiquer ouvertement leur religion ainsi que le statut juridique et civil, incluant le droit de contracter mariage sans avoir à se convertir à la religion catholique qui demeurait la religion officielle du Royaume de France. Les principaux concernés furent les protestants mais aussi les juifs. La signature de l’Édit de Nantes, le 13 avril 1598, par Henri IV avait initialement accordé aux huguenots la même liberté de pratiquer leur foi qu’aux ses sujets catholiques, droits révoqués avec l’édit de Fontainebleau de Louis XIV le 18 octobre 1685. Malgré l’assouplissement de l’application de cet édit sous le règne de Louis XV, celui-ci est resté en vigueur pendant cent deux ans.

L’édit de Versailles conservait le catholicisme comme religion d’État du royaume de France, mais ses décrets réduisaient à néant l’édit de Fontainebleau en soulageant les non-catholiques – calvinistes, luthériens et juifs. Toutefois, l’application de cet édit connut des exceptions dont la plus notable fut le parlement de Metz qui prit des mesures en excluant explicitement les Juifs. C'est ainsi qu'en 1789, les Juifs du Sud-Ouest de la France purent participer à la rédaction des cahiers de doléances au contraire de leurs coreligionnaires de l'est de la France.

L’édit de Versailles ne reconnaissait donc aucunement la religion protestante, mais il s’agit d'une étape importante dans la pacification des tensions du pays en signifiant officiellement la fin des persécutions religieuses en France. Inspiré des arguments persuasifs d’éminents philosophes français et de personnalités littéraires de l’époque, comme Anne-Robert-Jacques Turgot et l’Américain Benjamin Franklin, ou même de simples pasteurs comme Jean Jarousseau, la mise en oeuvre de l'édit est le fait conjoint de Malesherbes, ministre de Louis XVI et de Rabaut Saint-Étienne, porte parole de la communauté protestante de France"."

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89dit_de_Versailles
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Ven 8 Nov - 19:18

8 novembre 1923

"Le putsch de la Brasserie ou putsch de Munich est une tentative de prise du pouvoir par la force en Bavière menée par Adolf Hitler, dirigeant du Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP), dans la soirée du 8 novembre 1923. Elle se déroula principalement à la Bürgerbräukeller, une brasserie de Munich. Y participèrent notamment Hermann Göring, Ernst Röhm, Rudolf Hess, Heinrich Himmler et Julius Streicher.

Soutenue par le général Erich Ludendorff, et acceptée dans un premier temps par le triumvirat dirigeant la Bavière composé de Gustav von Kahr, Otto von Lossow et Hans Ritter von Seisser, elle se termina dans la confusion et par un échec total des putschistes. Condamné à cinq ans de détention, Adolf Hitler ne passa finalement que moins de quatorze mois à la prison de Landsberg, mettant son incarcération à profit pour rédiger Mein Kampf.

Si l'épisode est en lui-même mineur dans l'histoire de la République de Weimar, il devint l'un des mythes fondateurs du régime nazi, qui organisa sa commémoration annuelle et érigea la Blutfahne au rang de symbole. Il constitua un tournant dans l'histoire et la stratégie du mouvement nazi. Hitler tira en effet toutes les leçons de ce fiasco, renforça son pouvoir sur le parti et tenta de bénéficier du soutien des milieux conservateurs et de l'armée, volonté qui s'illustra notamment par l'organisation de la nuit des Longs Couteaux."


http://fr.wikipedia.org/wiki/Putsch_de_la_brasserie

avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Sam 9 Nov - 11:41

9 novembre 1989

"Günter Schabowski, membre du Politburo du SED, réputé réformateur, annonce lors d'une conférence de presse que tous les citoyens de la RDA peuvent quitter le pays. Nombre de Berlinois suivent cette déclaration à la télévision et se ruent aussitôt vers les postes frontières. Dépassés, les gardes-frontières pratiquent des ouvertures dans le mur de Berlin".

avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Dim 10 Nov - 15:03

10 novembre 1891:

Arthur Rimbaud meurt d'un cancer à Marseille, il a trente-sept ans.

Oraison du soir

Je vis assis, tel qu'un ange aux mains d'un barbier,
Empoignant une chope à fortes cannelures,
L'hypogastre et le col cambrés, une Gambier
Aux dents, sous l'air gonflé d'impalpables voilures.

Tels que les excréments chauds d'un vieux colombier,
Mille Rêves en moi font de douces brûlures :
Puis par instants mon coeur triste est comme un aubier
Qu'ensanglante l'or jeune et sombre des coulures.

Puis, quand j'ai ravalé mes rêves avec soin,
Je me tourne, ayant bu trente ou quarante chopes,
Et me recueille, pour lâcher l'âcre besoin :

Doux comme le Seigneur du cèdre et des hysopes,
Je pisse vers les cieux bruns, très haut et très loin,
Avec l'assentiment des grands héliotropes
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Lun 11 Nov - 16:23

11 novembre 1940

Le 11 novembre 1940, les royalistes d’Action Française organisèrent, avec d’autres patriotes, la grande manifestation d’étudiants de l’Arc de triomphe. La jeunesse de France défia ce jour là l’occupant allemand, en colère contre la passivité de son peuple qui tolérait que la France fût à ce point abaissée. C'était la première manifestation de résistance contre les forces ennemies occupant Paris.
Les troupes d'occupation avaient bien entendu interdit toute commémoration de la victoire de 1918. Les étudiants et lycéens parisiens décidèrent d'en faire un symbole de résistance. L'initiative de la manifestation revient largement à la Corpo de droit, fondée en 1934, et largement pénétrée par les idées de l'Action française. Il y eut bien sûr d'autres nationaux, des gaullistes de la première heure, et même quelques communistes bravant les ordres du parti, mais les principaux animateurs de la manifestation, André Pertuzio,président de la Corpo,Alain Griotteray, Jean Ebstein-Langevin, vice-président de la Corpo, étaient issus de la mouvance royaliste.
Vers 17 h 30, plusieurs milliers de manifestants convergeaient donc vers l'Étoile. 155 d'entre eux furent incarcérés à la prison de la Santé, dont 19 étudiants et 93 lycéens : les jeunes avaient montré collectivement leur engagement précoce contre l'occupant. Dans la presse collaborationniste, celle de Doriot et de Déat, la manifestation fut largement dénoncée comme un coup des Camelots du Roi. Les traîtres ne s'étaient pas trompés...
Cette manifestation est commémorée par une plaque en haut des Champs-Elysées.


http://www.actionfrancaise.net/wp-content/uploads/2010/11/11-novembre-2010.pdf
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Mar 12 Nov - 13:29

12 novembre 1927 :

Exclusion de Léon Trotski du Parti communiste de l'Union soviétique. Il a déjà été chassé du gouvernement en 1924, il sera banni d’URSS en 1929 puis assassiné le 20 août 1940 à Mexico d'un coup de piolet...



:chépa 
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Mer 13 Nov - 11:24

13 novembre 1002

"Le Massacre de la Saint-Brice est une opération ordonnée par Æthelred II, roi anglo-saxon d'Angleterre, qui avait fait le projet de massacrer tous les Danois qui s'étaient établis de force sur ses terres, et qu'il soupçonnait de comploter pour livrer le royaume à l'État dano-norvégien.

Le massacre eut lieu le 13 novembre 1002, jour de la Saint-Brice. Le projet, peut-être inspiré par le beau-frère d’Æthelred, Richard II de Normandie fait long feu, mais beaucoup de Scandinaves périssent. La tradition prétend que parmi les victimes il y eut Dame Gunnhildr, la sœur du roi de Danemark, Sven à la Barbe fourchue, redoutable chef viking, qui a déjà mené des guerres victorieuses contre les Allemands et les Norvégiens.

En réplique au « massacre de la Saint-Brice », il entreprend aussitôt de conquérir l'Angleterre. Il en ravagea le sud du royaume et l'Est-Anglie en 1003-1004 puis à nouveau en 1006. La guerre reprit en 1010-1012, et en 1013 Svein devient roi d'Angleterre"


http://englishhistoryauthors.blogspot.fr/2012/06/st-brices-day-massacre.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_la_Saint-Brice
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Jeu 14 Nov - 12:38

14 novembre 1888 :

"L'Institut Pasteur est inauguré à Paris, le 14 novembre 1888, par le président de la République Sadi Carnot. C'est le premier institut de recherche jamais créé au monde. Il se donne pour objectif l'identification des virus. Financé par une souscription internationale à hauteur de deux millions de francs, il comble les vœux du plus populaire savant qu'ait connu l'humanité et dont il porte le nom."


Louis Pasteur

http://lesalonbeige.blogs.com

avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Ven 15 Nov - 15:56

15 novembre 1983

Indépendance de la République turque de Chypre du Nord, reconnue uniquement par la Turquie. En 1974 l'armée Turque a débarqué sur l'ile de Chypre après le coup d'état de la garde nationale soutenu par le régime des colonels grecs. L'ile est partagée en deux partie, la République de Chypre étant membre de l'UE.

avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Mer 20 Nov - 17:16

20 novembre 1759

"La bataille des Cardinaux, connue sous le nom de Battle of Quiberon Bay chez les Britanniques, est une bataille navale ayant opposé les flottes française et britannique, pendant la guerre de Sept Ans. Elle a lieu le 20 novembre 1759, dans la baie de Quiberon. La flotte française fut défaite, offrant à la Royal Navy l'une de ses plus grandes victoires."


http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_des_Cardinaux
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Ven 22 Nov - 18:52

22 novembre 1963

Assassinat du président John Fitzgerald Kennedy
à Dallas (Texas)


"Après que le cortège présidentiel eut traversé à vitesse réduite le centre de la ville et alors que la voiture présidentielle, décapotée, passait sur Dealey Plaza, John F. Kennedy fut mortellement blessé par des tirs d'arme à feu. Quelques heures après la fusillade, un homme, Lee Harvey Oswald, est arrêté dans un cinéma pour avoir tué un policier. Identifié comme un des employés du dépôt de livres, lieu dont des témoins ont perçu des tirs sur le cortège, et où l'on a retrouvé, au cinquième étage du bâtiment, un fusil à lunette lui appartenant, il est considéré par la police de Dallas comme le suspect de l'assassinat du président. Deux jours après, lors de son transfert à la prison de Dallas, il est à son tour assassiné par Jack Ruby, un propriétaire de boîte de nuit."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Assassinat_de_John_F._Kennedy
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Sam 23 Nov - 11:37

23 novembre 1976 :

Jacques Mayol atteint la profondeur de 100 m en apnée
.
"A l’âge de 49 ans, Jacques Mayol est le premier homme à plonger à la profondeur de cent mètres en apnée. Il n’a alors qu’un concurrent, l’italien Enzo Maiorca. En 1983, il atteindra les 105 mètres, record qui ne sera battu qu’en 1996. Son histoire inspirera Luc Besson pour le film "Le Grand Bleu"."

avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Dim 24 Nov - 11:28

24 Novembre 1923

"Assassinat de Philippe Daudet, fils de l'écrivain, journaliste et militant de l'Action française Léon Daudet. Après avoir fait une fugue, Philippe Daudet se "suicide" à l'âge de 14 ans. Sa mort a suscité de vives polémiques lancées par l'Action française et la famille Daudet contre les anarchistes, la police et le gouvernement républicain, réfutant les conclusions de l'enquête. Certains points de l'affaire restent flous."


http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=166805
http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Philippe_Daudet
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Lun 25 Nov - 11:04

25 novembre 1491 :

Le vizir Abu l-Qasim al-Mulih ler signe l'acte de reddition de Grenade.
C’est la fin de plus de sept siècles de présence arabe et musulmane en Espagne. Le 2 janvier 1492, Ferdinand et Isabelle feront leur entrée solennelle dans la ville et y signeront le décret de l’Alhambra.

avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Jeu 28 Nov - 12:43

28 novembre 885 : début du siège de Paris par les Normands.

"Depuis la moitié du IXème siècle, les Parisiens doivent faire face aux attaques des Vikings qui n’hésitent pas à brûler la ville, comme ce fut le cas en 856. Cette fois-ci, la stratégie des Normands est différente : ils décident de faire le siège de la ville. Paris résistera ainsi pendant près de deux ans notamment grâce à Eudes. Finalement, c’est le versement d’une forte rançon par Charles le Gros qui permet aux hostilités de cesser."

avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Mar 3 Déc - 13:54

03 décembre 15­63 :

Le Concile de Trente affirme l'existence du Purgatoire en tant que "Sainte doctrine." Lieu de purification temporaire en attente du jugement dernier, le "purgatorium" est rejeté par les protestants.

"Puis, ayant fait une collecte d'environ 2.000 drachmes, il l'envoya à Jérusalem afin qu'on offrît un sacrifice pour le péché, agissant fort bien et noblement d'après le concept de la résurrection. Car, s'il n'avait pas espéré que les soldats tombés dussent ressusciter, il était superflu et sot de prier pour les morts, et s'il envisageait qu'une très belle récompense est réservée à ceux qui s'endorment dans la piété, c'était là une pensée sainte et pieuse. Voilà pourquoi il fit faire ce sacrifice expiatoire pour les morts, afin qu'ils fussent délivrés de leur péché."
2M 12,43-45 (ne pas chercher dans une Bible protestante, Luther a viré tout le bouquin)


Saint François sauvant les âmes du Purgatoire.
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Mer 4 Déc - 12:00

4 décembre 1923

"Maurice Barrès meurt à Neuilly-sur-Seine. Ecrivain et homme politique français, figure de proue du nationalisme français.


Le premier axe de sa pensée est « le culte du Moi » : Barrès affirme que notre premier devoir est de défendre notre moi contre les Barbares, c'est-à-dire contre tout ce qui risque de l'affaiblir dans l'épanouissement de sa propre sensibilité. Le second axe est résumé par l'expression « La terre et les morts » qu'approfondissent les trois volumes du Roman de l'énergie nationale : Les Déracinés (1897), L'Appel au soldat (1900) et Leurs Figures (1902) qui témoignent de l'évolution de Maurice Barrès vers le nationalisme républicain et le traditionalisme, l'attachement aux racines, à la famille, à l'armée et à la terre natale.
Il est resté l'un des maîtres à penser de la droite nationaliste durant l'entre-deux-guerres."

avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Merl1 le Jeu 5 Déc - 19:20

5 Décembre 1360 :

"A Compiègne, le roi Jean II crée une nouvelle monnaie, le «franc», de même valeur que la monnaie existante, la livre tournois.
Le franc de 1360 est en or fin de 3,88 grammes. Le premier franc représente le roi à cheval avec la légende «Johannes Dei Gratia Francorum Rex»."


http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2008/10/28/ephemeride-du-5-decembre.html



avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum