Ligue Eburnéenne Décanale
Bienvenue,

Inscrivez vous pour poster des commentaires ou de nouvelles lectures.

L'EI aux portes de Palmyre, Present du 15/05/2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'EI aux portes de Palmyre, Present du 15/05/2015

Message par Merl1 le Ven 15 Mai - 15:56



Le professeur Mamoun Abdulkarim, responsable en chef des Antiquités syriennes, a lancé un véritable appel au secours à la communauté internationale pour qu’elle intervienne sans délai pour sauver Palmyre, la cité de la reine Zénobie : « Si l’EI fait son entrée à Palmyre, il mettra en œuvre sa destruction. Ça sera une répétition de la sauvagerie et de la barbarie dont ils ont fait preuve à Nemrod, Hatra et Mossoul. Le Service national des Antiquités est en mesure de protéger la grande majorité des objets mobiliers mis au jour depuis des années sur le site et déjà déplacés vers un autre musée" et ajoute le professeur Abdulkarim « ?Nous pouvons préserver les statues et les objets d’art, mais malheureusement nous ne pouvons rien faire en ce qui concerne les temples et l’architecture de la ville. »

Les combats ont fait rage dans les villages alentours ces derniers jours. L'armée syrienne aurait perdu 70 hommes dont 6 officiers de haut rang et l’EI au moins 55 dont le commandant en chef de cette offensive ainsi qu’un autre commandant identifié comme Abou Malik Anas al-Nashwan, celui-là même qui était apparu dans la vidéo de la décapitation en Lybie des 28 martyrs chrétiens éthiopiens et érythréens.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, les djihadistes auraient exécuté au moins 26 civils dont une dizaine par décapitation, accusés de « collaboration avec le régime ». Dans son avancée fulgurante à travers le désert en direction de l’oasis de Palmyre, l’EI a également pris mercredi le contrôle de la bourgade de Al Sukhnah, provoquant la fuite de 1 800 familles qui se sont réfugiées dans la ville voisine de Tadmor.

Une histoire auguste

La cité de Palmyre se trouve à la croisée des routes de plusieurs civilisations antiques. Les archéologues y ont découvert des aromates provenant du Cachemire, de l’Himalaya, des tissus de l’Inde, du Turkestan et de la Chine, des perles du golfe Persique. Ses temples du 1er et du 2e siècle qui s’étendent tout au long de rues bordées de colonnes témoignent d’influences perse, grecque et romaine. Dans son Histoire naturelle, Pline l’Ancien l’évoque en ces termes : « Elle jouit d’un sort privilégié entre les deux grands empires des romains et des parthes. Tous deux la sollicitent dès que renaissent leurs conflits. » L’Histoire Auguste nous conte en 284 de notre ère comment « Une étrangère du nom de Zénobie, qui parlait le palmyrénien, le grec, l’égyptien et le latin et se vantait d’être de la race de Cléopâtre et des Ptolémées, se para de tous les signes du pouvoir et ceignit son front du diadème. Elle haranguait la foule et ses troupes à la manière des empereurs, casque en tête et revêtue de pourpre ».


Sophie Akl Chedid

- See more at: http://www.present.fr/article?id_article=964#sthash.NCAgXmKv.dpuf
avatar
Merl1
Admin
Admin


Messages : 549
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum