Lectures en diagonale
Bienvenue,

Inscrivez vous pour poster des commentaires ou de nouvelles lectures.

Comment réconcilier catholiques monarchistes et républicains ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment réconcilier catholiques monarchistes et républicains ?

Message par Assas le Mar 5 Mai - 15:55


Il faut distinguer, dans une constitution, l’esprit qui anime le régime et la formule qui précise comment doivent tourner ses institutions. Ainsi, l’esprit du démocratisme français, inséparable historiquement et philosophiquement de l’athéisme révolutionnaire, doit être distingué de la mécanique des institutions dites démocratiques (élections, assemblée, gouvernement responsable devant l’assemblée) qu’on peut critiquer, mais pas sur le même plan.

Il faut, avec raison, s’opposer à la nocivité des partis ou aux vices d’un système qui soumet constamment les chefs aux servitudes, souvent inavouables, de l’élection par la masse ; mais on doit d’abord et davantage se passionner pour l’élévation, à la tête de toute société politique, d’une puissance qui reconnaisse la primauté des valeurs spirituelles et leur subordonne intelligemment son action.

L’esprit est tout ; la mécanique est peu de chose. L’esprit doit être pur de toute compromission ; la mécanique est toujours un compromis, jamais parfait, jamais complètement mauvais. L’efficacité d’un texte organique dépend beaucoup plus de l’esprit de ceux qui l’appliquent que de la rédaction de ses articles. […]

« Une constitution qui est faite pour toutes les nations n’est faite pour aucune, a écrit Joseph de Maistre… Une constitution n’est que la solution du problème suivant : étant données la population, les mœurs, la religion, la situation géographique, les relations politiques, les richesses, les bonnes et les mauvaises qualités d’une certaine nation, trouver les lois qui lui conviennent ».

Dans le cas de la France d’aujourd’hui, héritière d’un passé qui engage son avenir et dépositaire d’une mission qu’elle ne peut renier sans forfaiture, ces lois doivent, au moins, respecter l’idée de Dieu, sans l’imposer à aucune conscience, mais sans fuir les conséquences politiques et morales que ce respect comporte.

C’est là le principe premier qui surpasse en importance tous les autres, y compris le problème de l’option entre la formule dite monarchique et la formule dite républicaine.

La question religieuse domine en effet la question politique. L’essentiel est de maintenir la société dans la ligne la plus capable de permettre à ses membres, présents et futurs, de s’élever, en définitive, vers Dieu. La politique n’est qu’un moyen pour y parvenir.
Sur le plan rationnel, on peut discuter de la plus ou moins grande efficacité des formes qu’elle est susceptible de revêtir. Mais, quelle que soit cette forme, républicaine, monarchique ou autre, elle doit être, en premier lieu, constituée dans cet esprit et animée dans ce but. Une république chrétienne administrée par un Salazar est préférable à certaines monarchies laïques ou maçonnisantes dont l’Histoire offre quelques cas.

Les mots ne doivent pas faire illusion. Il n’y a pas de meilleur « républicain », au sens étymologique du terme, qu’un monarque ou un fonctionnaire dont tous les réflexes jouent toujours, par définition, pour le bien commun ou res publica. Cependant, quand on dit aujourd’hui de quelqu’un qu’il est « républicain », on veut exprimer surtout qu’il est pénétré des principes laïcs, révolutionnaires et athées de 1789. Le régime vit de cette équivoque.

Beaucoup de Français, surtout depuis le tournant historique du « ralliement », sont divisés sur cette question du choix entre une monarchie et une république parce qu’ils attribuent à ce choix un but essentiel et premier, alors que c’est d’abord la question religieuse et morale qu’ils devraient se poser. S’ils étaient d’accord sur ce point, ils ne seraient plus séparés que par des divergences ayant valeur relative de nuances. Tout le reste en découlerait aisément.

Amiral Auphan – Mensonges et vérité (1949)

https://bibliothequedecombat.wordpress.com/page/3/
avatar
Assas
Habitué
Habitué

Messages : 81
Date d'inscription : 13/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum