Ligue Eburnéenne Décanale
Bienvenue,

Inscrivez vous pour poster des commentaires ou de nouvelles lectures.

Charles Maurras et la tuerie humanitaire occidentale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Charles Maurras et la tuerie humanitaire occidentale

Message par Castor le Mar 14 Avr - 19:27

Tout est un éternel recommencement. Trop bêtes pour comprendre…


Les interventions occidentales en Libye, en Syrie, en Ukraine ne cessent de répandre la mort et la désolation, la guerre et son atrocité, sous couvert bien sûr de « pleurnicherie humanitaire » – disait Muray – ou de « philanthropie rituelle » – disait Maurras, auquel nous allons revenir tout de suite. La première consolation est de se dire que l’enfer n’est pavé que de bonnes intentions ; la deuxième, que tout est un éternel recommencement. Trop bêtes pour comprendre…

En 1918, Maurras découvre le charabia arrogant du très missionnaire président Wilson, par ailleurs créateur de la Fed. Et il observe que les rodomontades présidentielles reposent sur les Kant et autres Rousseau. Observation qui donne, sous la plume du vieux maître impeccable :

Les faits de l’histoire des hommes depuis Rousseau et Kant sont d’autant plus précieux qu’ils vont tous dans le même sens ; il y avait longtemps que la guerre civile et la guerre étrangère n’avaient été aussi meurtrières que depuis le traité de Paix perpétuelle et les rêves de Fraternité humanitaire agglomérés autour de ce traité. De 1789 à 1815, de 1848 à 1870, de 1898 à 1920 la terre n’a cessé de fumer des flots de sang répandus autour de son autel.

Et il n’avait pas encore vu la guerre de 1939-40 ! En attendant la prochaine guerre nucléaire pour faire plaisir à Obama et à la Pologne de Donald… Tusk. Le Maître remarque que notre névrose occidentale moderne repose sur deux colonnes : le delirium humanitaire et la tuerie de masse.

« Voit-on d’ailleurs une longue distance du système de l’idylle sociale et de la bergerie internationale aux doctrines de boucherie ? Les plus douceâtres des rhéteurs ont été dans le même temps les plus féroces des terroristes, soit qu’ils aient offert à leurs contemporains, avec une sérénité boche, “la Fraternité ou la mort”, soit qu’ils aient ajourné le bonheur du genre humain “à la Paix”. Vraiment, la coexistence des doctrines sanglantes et de la philanthropie rituelle vaudrait d’être examinée.»

Maurras remarque que, pour Wilson, l’Allemagne devenait innocente du moment qu’elle devenait république et cessait d’être empire. L’ennemi n’était pas la puissance teutonne – qui reste redoutable à notre époque, sur le plan diplomatique aussi bien qu’économique -, l’ennemi, c’était Guillaume. La victoire américaine – et non alliée – annonce déjà notre nouveau et chaotique ordre mondial. Du prurit puritain sous un tapis de bombes.

« La violence publique faite au sens spirituel par un magistrat d’ordre temporel, lui-même créature d’un gouvernement d’opinion, éveilla dans le monde entier ce trouble vague que les peuples ressentent à l’aube d’une tyrannie. »

Tyrannie humanitaire qui amène, ici, Hitler au pouvoir, là nos chers islamistes. À noter que Maurras vit d’un œil inquiet, aussi, la construction de la Grande Mosquée de Paris. Elle arriva avec le traité de Versailles, à qui nous dûmes la plupart des maux qui nous frappèrent dans la suite du siècle.

Nicolas Bonnal

http://www.bvoltaire.fr/nicolasbonnal/charles-maurras-et-la-tuerie-humanitaire-occidentale,170723
avatar
Castor
Admin
Admin


Messages : 221
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://e-led.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum