Lectures en diagonale
Bienvenue,

Inscrivez vous pour poster des commentaires ou de nouvelles lectures.

Niqab : Rachid Nekkaz porte plainte contre 39 députés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Niqab : Rachid Nekkaz porte plainte contre 39 députés

Message par zylis le Jeu 15 Jan - 20:23

«L'homme qui paie les amendes des femmes en niqab» affirme avoir payé 894 amendes à ce jour en France, pour un montant de 208.320 euros. Valérie Pécresse a déposé une proposition de loi pour empêcher les tiers de payer les amendes. Rachid Nekkaz porte plainte pour discrimination.


L'homme qui paie les amendes des femmes en niqab», Rachid Nekkaz, vient de porter plainte pour «discrimination» auprès du procureur de la République de Paris contre la députée (UMP) des Yvelines Valérie Pécresse et contre les 38 autres députés cosignataires de la proposition de loi qu'elle avait déposée à l'Assemblée nationale en novembre dernier. Ce texte visait à renforcer la loi dite «anti-burqa» d'avril 2011, qui interdit en France le port dans l'espace public de toute tenue visant à dissimuler le visage, en empêchant les tiers de payer les amendes pour les contrevenantes, ce que fait Rachid Nekkaz depuis l'application de la loi en 2011. Valérie Pécresse veut ainsi instaurer «un délit d'entrave à la loi», puni de trois ans d'emprisonnement et de 100.000 euros d'amende et rendre obligatoire le stage de citoyenneté qui reste aujourd'hui optionnel et à la libre appréciation des juges.

Jeune entrepreneur d'origine algérienne, qui a rendu sa nationalité française l'an dernier en raison d'un profond désaccord «avec les principes qui guident désormais la République en matière de respect des libertés fondamentales», Rachid Nekkaz a payé 894 amendes à ce jour en France, soit 208.320 euros. En Belgique, où est également appliquée une loi contre le port du voile intégral, il en a payé plus de 120. Pas un jour sans qu'il ne reçoive des demandes, par mail ou SMS, assure ce diplômé de la Sorbonne en philo qui a fait fortune dans l'immobilier après la revente de sa start-up. Fondateur de l'association Touche pas à ma Constitution, cet ancien candidat à la primaire du PS, qui s'est toujours dit «contre le niqab mais pour la liberté de circuler avec», estime en payant ces amendes qu'il «neutralise la loi sur le terrain».

«Provocation insupportable»

Une «provocation insupportable», pour Valérie Pécresse et un «appel à la désobéissance civique publique» qui doit être sanctionné. Il y a quelques semaines, Rachid Nekkaz s'était rendu dans la circonscription de la députée, dans les Yvelines, pour payer des amendes. Mercredi, il est venu spécialement d'Algérie pour aller en payer trois autres «dans le fief de Nicolas Sarkozy, à Neuilly sur Seine», a-t-il fait savoir, et pour déposer sa plainte auprès du procureur de la République. «Il faut que les valeurs de la République reviennent, justifie-t-il. On n'a pas le droit de tuer, comme on l'a vu avec les derniers attentats mais on n'a pas non plus le droit de discriminer un citoyen en le pointant du doigt dans une loi. En France, on n'a pas le droit de faire une loi contre une personne».

Au lendemain des attentats qui ont endeuillé la France, Rachid Nekkaz réitérait sa proposition de rachat de 51% du capital des Éditions Rotatives, éditeur du Journal Charlie Hebdo. Il avait déjà fait cette proposition le 21 septembre 2012 pour un montant de 700.000 euros afin de garantir la survie du journal qui avait des difficultés financières. Condamnant «avec la plus grande force cet acte de barbarie contre le journal Charlie Hebdo», il souligne aujourd'hui qu'«aucun musulman au monde ne peut cautionner ou accepter ce crime contre la vie, cette déclaration de guerre contre la civilisation humaine. Les musulmans respectent la liberté de la presse qui est un droit inaliénable dans notre démocratie au même titre que la liberté de mouvement et la liberté de religion. Dans cet esprit, les musulmans acceptent le principe de la publication des caricatures de Charlie Hebdo, même si cette publication heurte la conviction des musulmans. Car dans une démocratie, ces principes de liberté sont supérieurs aux convictions des citoyens».

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/01/15/01016-20150115ARTFIG00338-niqab-rachid-nekkaz-porte-plainte-contre-39-deputes.php
avatar
zylis
Contributeur
Contributeur

Messages : 199
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum