Lectures en diagonale
Bienvenue,

Inscrivez vous pour poster des commentaires ou de nouvelles lectures.

Ils veulent trafiquer le Credo et le Pater !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ils veulent trafiquer le Credo et le Pater !

Message par Lancasterer le Mar 1 Avr - 10:23


Le 14 octobre 2013, la Conférence des Evêques de France (CEF) validait une nouvelle traduction du « Notre Père », la prière la plus importante des chrétiens qui figure dans les Evangiles selon saint-Matthieu et saint-Luc. La sixième demande de cette prière – « Et ne nous soumets pas à la tentation » – avait alors été modifiée pour devenir « Et ne nous laisse pas entrer en tentation ».
Alors que cette réforme entre progressivement en vigueur dans les 19 000 paroisses de France, Mgr Pontier, Président de la CEF depuis le 1er juillet 2013, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « Cette décision mettait fin à un débat vieux de plus de 40 ans entre les divers courants théologiques œcuméniques. Il convient maintenant d’aller plus loin », estime-t-il. En ligne de mire, le terme « Amen » venant conclure la prière.

« Ce terme latin pose problème » précise Mgr Dagens, évêque d’Angoulème. « Il n’est plus en phase avec les exigences du XXIè siècle. Le Concile Vatican II ayant reconnu la primauté des langues vernaculaires dans la liturgie en 1965, il n’est pas admissible qu’il subsiste encore des traces d’un passé révolu. Il doit par conséquent être également traduit en français. »

Une opinion largement partagée au sein de la CEF, même si les avis divergent quant à sa traduction. « L’expression « Ainsi soit-il » paraît bien sûr la plus évidente et permettrait de poursuivre le rapprochement avec nos frères orthodoxes et protestants. J’invite cependant mes collègues à réfléchir à la possibilité qui nous est offerte de proclamer haut et fort notre attachement à une République laïque en ces temps de montée de l’extrême-droite et de l’intolérance ».

Sa solution ? Remplacer « Amen » par « Quand même ! », allusion à la fameuse affirmation du Ministre de l’Intérieur Manuel Valls concernant son attachement indéfectible à Israël en 2012 . « Nul doute que nos frères aînés dans la foi apprécieraient cet hommage des chrétiens francophones à la Terre Sainte. « Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal, quand même ! », cela sonne bien », conclut-il avec un petit sourire. « Et ça rime presque avec Amen ! ».

Vers une modification du Credo ?

Dans le même esprit, la CEF travaille également sur une réforme du Credo, cette profession de foi que chaque chrétien doit connaître par cœur et réciter au cours des messes dominicales. « L’interview télévisée qui montrait Mgr Williamson niant l’existence des chambres à gaz nous a tous profondément traumatisé » s’indigne Mgr Pontier. Plusieurs années après, la blessure provoquée par cet évêque intégriste n’est toujours pas refermée.

« L’Eglise doit réagir avec fermeté et intransigeance sur ce sujet fondamental, et ne pas laisser croire qu’elle reste passive. On a suffisamment reproché à Pie XII de s’être tu pendant la seconde guerre mondiale face à Hitler pour ne pas rester les bras croisés cette fois-ci », plaide-t-il avec détermination. En coulisses, une petite révolution se prépare, puisqu’il s’agirait d’ajouter au Credo l’expression « Je crois en l’existence des chambres à gaz » juste avant « Je crois au Saint-Esprit », faisant accéder ainsi cette vérité historique au rang de dogme de foi.

« Il est impensable d’imaginer que certains chrétiens ne puissent pas croire à l’extermination de 6 millions de nos frères aînés. Il est de notre devoir de pousser les autorités vaticanes à reconnaître officiellement que la négation de la Shoah est une hérésie qui doit conduire immédiatement à l’excommunication et à un sévère châtiment de la part des pouvoirs publics. » conclut-il d’un ton grave, espérant ne pas devoir attendre un hypothétique Concile Vatican III pour appliquer cette mesure qui relève du bon sens.

Un nouveau contrat-cadre pour la fourniture des hosties

En attendant, Mgr Pontier a délégué à l’un de ses plus proches collaborateurs la mission de négocier un contrat de plusieurs millions d’euros avec la société Brioches Pasquier pour la fourniture des hosties de messe partout en France. « Une enquête de satisfaction menée auprès de nos fidèles a permis de constater que beaucoup d’entre eux se plaignaient du goût parfois amer des hosties distribuées. Nous nous sommes rapprochés des grands fabricants français de brioches afin de trouver une solution », explique-t-il.

« Notre objectif est d’harmoniser les pratiques au sein des paroisses. Le Père Guy Gilbert avait déjà innové en la matière en distribuant des morceaux de pain frais à ses fidèles. Nous souhaiterions poursuivre dans ce sens en ajoutant un petit goût brioché au Pain de Vie. Autant joindre l’utile à l’agréable ! » dit-il en souriant. Ni les pépites de chocolat, ni la confiture fourrée ne seraient cependant à l’ordre du jour pour l’instant.

« Nous travaillons également d’arrache-pied sur le dossier de canonisation du Pape Benoit XVI », glisse-t-il malicieusement. « L’idéal serait qu’il devienne Saint avant sa mort. Ce serait alors une grand première dans l’Eglise ! Mais il faut se dépêcher, nous n’avons plus beaucoup de temps »

Source
avatar
Lancasterer
Contributeur
Contributeur

Messages : 149
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum