Lectures en diagonale
Bienvenue,

Inscrivez vous pour poster des commentaires ou de nouvelles lectures.

Depuis le Moyen Âge, l’Ukraine, un territoire disputé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Depuis le Moyen Âge, l’Ukraine, un territoire disputé

Message par Lancasterer le Sam 15 Mar - 13:22

L’évolution des frontières de l’Ukraine permet de mieux comprendre les profondes divisions au sein de ce pays, qui, sans existence propre jusqu’en 1917, fut au fil des siècles au carrefour des influences des grandes puissances d’Europe de l’Est.

Kiev, berceau de la « Sainte Russie »

À la fin du premier millénaire, l’immense État de la Rous’(dérivé du scandinave rodslagen, « le pays des rameurs »), sous le règne d’une dynastie de rois scandinaves, s’étend des pays baltes jusqu’aux rives de la mer Noire, incluant une très large partie centrale de ce qui correspond aujourd’hui au territoire de l’Ukraine. Autour de ces frontières, les steppes sont occupées par des tribus slaves.

C’est à Kiev que Saint Vladimir, souverain légendaire de la Rous’, se convertit au christianisme et reçoit le baptême en 988. La Rous’ qui devient, au XIIIe siècle, la Russie.


Les invasions tatares à l’Est

Au XIVe siècle, l’empire mongol de la Horde d’Or (que l’on appelle aussi les Tatars), qui contrôle l’immense région des steppes (Mongolie et Kazakhstan), prend possession de l’est de l’Ukraine jusqu’à la Crimée. Les souverains russes, chassés, se replient au nord et s’établissent à Moscou. Le nord et l’ouest de l’Ukraine sont partagés entre le duché de Lituanie et le royaume de Pologne.


Au XVIIe siècle, le territoire est partagé entre cinq puissances

En 1667, le traité d’Androusovo partage de nouveau l’Ukraine en deux. Depuis 1654, en effet, la Russie, redescendue dans la région des steppes après l’effondrement de l’empire mongol, est en guerre avec la République des Deux-Nations, qui fédère depuis 1569 le Grand-duché de Lituanie et le Royaume de Pologne, pour la possession des actuels territoires de Biélorussie et d’Ukraine.

Le traité d’Androusovo attribue à la Russie la partie est de l’Ukraine, Kiev inclus, à partir de la rive gauche du Dniepr. De l’autre côté du fleuve, la République des Deux-Nations a le contrôle du territoire. Au sud-ouest, l’Empire ottoman occupe le territoire de l’actuelle province d’Odessa. La Crimée reste sous la coupe du Khanat de Crimée, État survivant de l’éclatement de la Horde d’Or.


La Russie regagne la Crimée

À la fin du XVIIIe siècle, la paix en Europe est menacée. La Russie vient de remporter des victoires militaires contre l’Empire ottoman, et l’Autriche, inquiète de cette montée en puissance de la Russie, menace d’entrer en guerre pour la contrer. Pour éviter cela, Frédéric II de Prusse suggère un partage de la Pologne, affaiblie et ravagée par la guerre civile.

C’est ainsi qu’en 1772 a lieu le premier partage de la Pologne. Il y en aura trois, les suivants ayant lieu en 1793 et 1795, qui aboutiront à la disparition totale de la Pologne. Mais surtout, l’impératrice Catherine II de Russie obtient dans le partage la quasi-totalité de l’Ukraine, récupérant la Crimée et s’ouvrant ainsi la voie vers la mer Noire.

Seule la région de Lviv, à l’Ouest de l’Ukraine, demeure non-russe car elle revient à l’empire des Habsbourg.


La brève indépendance de l’Ukraine (1917-1921)

En 1917, l’Ukraine devient indépendante pour la première fois, à la faveur de la révolution de Février qui disloque l’Empire russe. La Rada, le parlement ukrainien, se constitue et s’oppose à la révolution d’Octobre.

Mais l’Armée rouge envahit le pays et la guerre, durant laquelle la Rada est soutenue notamment par l’Allemagne, puis la France, s’achève en 1921 avec le traité de Riga. Celui-ci fait de l’Ukraine la République socialiste soviétique d’Ukraine, à l’exception de la Galicie et de la Bessarabie, rattachée respectivement à la Pologne et à la Roumanie.


La période soviétique et l’expansion territoriale

C’est au cours de la période soviétique que l’Ukraine fixe ses frontières actuelles. Le pacte germano-soviétique de 1939 annexe la Galicie à l’Ukraine, puis la Bukovine et la Bessarabie, qui appartenaient à la Roumanie, en 1940.

À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, la Tchécoslovaquie cède à l’URSS la région de Transcarpathie. Et en 1954, Khrouchtchev offre la Crimée à l’Ukraine.

C’est dans ces frontières que l’Ukraine devient indépendante à la chute de l’Union soviétique, en 1991.


http://www.la-croix.com/Actualite/Europe/DIAPORAMA-Depuis-le-Moyen-Age-l-Ukraine-un-territoire-dispute-2014-03-08-1117030
avatar
Lancasterer
Contributeur
Contributeur

Messages : 149
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum