Lectures en diagonale
Bienvenue,

Inscrivez vous pour poster des commentaires ou de nouvelles lectures.

D'où vient la fleur de lys, emblème de la Royauté française ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

D'où vient la fleur de lys, emblème de la Royauté française ?

Message par Merl1 le Mar 29 Oct - 15:35

D'où vient la fleur de lys, emblème de la Royauté française ?



"La France fut faite à coups d'épée. La fleur de lys, symbole d'unité nationale n'est que l'image d'un javelot à trois lances." (Charles de Gaulle)

On peut remonter à trois sortes d'explications :

1. La légende populaire : comme toute légende, elle peut contenir une part de vérité. Un, ou plusieurs, rois prénommés Louis aimaient beaucoup cette fleur et aimaient à la cueillir; Louis s'écrivant alors "louys", ou "louïs", avec une prononciation appuyé sur la séparation en deux syllabes "lou" et "isse", on aurait donc finit par dire la fleur du roi "lou - isse", puis en simplifiant la fleur de "lou - isse" et, enfin, dernière simplification, la "fleur de lisse" (s'écrivant lis ou lys). Pour aimable qu'elle soit, et s'il est tout à fait possible que plsuieurs rois prénommés Louis aient aimé cette fleur (mais les prénommés Charles aussi l'aimaient, on va le voir...) cette "explication" n'en est pas vraiment une, et reste ce qu'elle est : une aimable tradition populaire....

2. Du point de vue de la botanique, Lis et Iris sont deux espèces nettement séparées; tous les livres de botanique sont formels là-desus : * l'Iris (famille des Iridacées) est un genre comprenant 300 espèces monocotylédones dispersées à travers l'hémisohère Nord. Aucun Iris n'apparaît à l'état sauvage dans l'hémisphère Sud. * Le Lilium, nom savant du Lis (famille des Liliacées) est un genre comprenant 80 espoèces de plantes bulbeuses, qui sont généralement rustiques. Celui que nous utilisons sur lafauteraousseau est la variété "lilium longiflorum", aux fleurs très parfumées, blanches, en trompettes, fleurissant en juillet-août

3. Passons maintenant à la troisième et dernière explication, l'historique, celle qui nous intéresse véritablement dans le choix par la Royauté française de cet emblème (alors que, comme l'a fait remarquer Bainville, toutes les autres familles régnantes européennes avaient choisi des animaux sauvages et redoutables comme emblème, de l'aigle au léopard...). La fleur de lis apparaît (sans doute pour la première fois) sur la partie supérieure du sceptre de Charles-le-Chauve (823-877), petit-fils de Charlemagne, roi de Francie occidentale (742-814) et empereur d'Occident (800). Question : d'où vient-elle ? Interrogeons la langue. … Les rois de France sont issus de rois "francs", c'est-à-dire des germaniques, et il est donc naturel que la langue des Francs (le francique) ait influencé le latin parlé en Gaule. Cette influence se retrouve justement dans la dénomination "fleur de lis". Voici en effet ce qu'on lit dans la très précieuse "Petite Histoire de la Langue Française" de l'éminent linguiste et philologue Charles Bruneau (1883-1969) : "Cette fleur, qui ne ressemble nullement à une fleur de lis, est en réalité une fleur d'iris (néerlandais) "lisbloem", francique "lieschbloem"). Dans ce mot francique, bloeme a été traduit par "fleur", tandis que liesch, sans doute incompris, était conservé tel quel".

"...On a remarqué que la plupart des autres maisons royales ou impériales d'Europe avaient pour emblèmes des aigles, des lions, des léopards, toutes sortes d'animaux carnassiers. La maison de France avait choisi trois modestes fleurs..." (Jacques Bainville, Histoire de France, Chapitre V, Pendant 340 ans, l'honorable famille capétienne règne de père en fils).

Au cours des siècles, l'humble fleur fut répandue à profusion partout : monuments, étoffes et tapisseries, sculptures et statues, objets d'art, peinture...
De même que, selon le mot de Raoul Glaber, la France s'était couverte, à partir de l'an mil, "d'un blanc manteau d'églises", le royaume devint come la terre d'élection et... le royaume du Lys. Dans leur barbarie destructrice et leur culte du saccage, les vandales révolutionnaires ne s'y trompèrent pas : la Révolution détruisit, en un rien de temps, entre le quart et le tiers du Patrimoine français. Ce qui, du point de vue artistique, constitue de toute évidence, non seulement un crime contre la France elle-même, à travers son Patrimoine, mais encore un crime contre l'Humanité, dont on sait qu'ils ont été déclarés imprescrpitibles. Alexandre du Sommerard, aux origines directes du Musée de Cluny, devait écrire, hélas avec raison : "Les Vandales du Vème siècle n'ont jamais brisé tant de chefs-d'œuvre." Brûlées (pour les peintures, meubles, étoffes...), martelées (pour les pierres des monuments, statues, sculptures...), fondues pour les oeuvres d'art (en or et argent, ou simplement en bronze ou en métal quelconque...), vendues ou, plutôt, bradées à vil prix... les fleurs de lys virent s'acharner sur elles la rage hystériques et systématique des démolisseurs, qui savaient très bien ce qu'ils faisaient en "cassant" tout ce qui rappelait "l'avant Révolution" : et, bien sûr, avec les signes du catholicisme, la fleur de lys était au premier rang de ces symboles.


Mais il y avait trop d'églises, trop de fleurs de lys, trop de monuments, trop de beauté(s), accumulée(s) en mille ans de monarchie : il arriva que les révolutionnaires finirent par se fatiguer d'un si gigantesque "effort d'amnésie" par la destruction; le temps leur manqua aussi; et des citoyens firent ce qu'ils purent, au milieu de ce déferlement de vandalisme haineux, pour sauver ce qui pouvait l'être. Ainsi s'explique que, si la France a été pour toujours amputée d'une part inestimable de son Patrimoine, il lui en reste encore, et ce "reste" étonne encore l'univers... Quant à la fleur de lys, telle une plante qu'après un hiver particulièrement rigoureux on aurait pu croire morte, elle continue d'orner nombre de lieux et monuments de nos paysages, et on continue de la voir un peu partout, moins qu'avant, certes, mais où qu'on aille, dans notre "douce France", du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest..."

(source: lafautearousseau)
http://www.la-couronne.org/blog/fistoire/d-ou-vient-la-fleur-de-lys-embleme-de-la-royaute-francaise.html
avatar
Merl1
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 28/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum